Ecosse: la reine appelle le peuple britannique à l'unité

Suite à l'échec du référendum sur l'indépendance de l'Ecosse, la reine Elizabeth II a appelé vendredi le peuple britannique à l'unité .

19 sept. 2014, 19:45
FILE - In this Friday June 17, 2011 file photo, Britain's Queen Elizabeth II waves as she arrives by carriage on the fourth day of the Royal Ascot horse race meeting at Ascot, England. Queen Elizabeth II can keep her magnificent Scottish estate at Balmoral should Scots vote for independence _ and chances are she will be able to keep her role as well. Should the Yes campaign succeed on Thursday Sept. 18, 2014, the signs are that the queen would remain the head of state of an independent Scotland _ much in the same way she is the monarch of 15 countries from Jamaica to Canada to the Solomon Islands, regions known as ?Commonwealth Realms.? (AP Photo/Alastair Grant, File)

La reine Elizabeth II a appelé vendredi le peuple britannique à l'unité après la victoire du non à l'indépendance de l'Ecosse au référendum d'auto-détermination.

"Connaissant le peuple écossais, je n'ai aucun doute que les Ecossais, comme d'autres à travers le Royaume-Uni, sont capables d'exprimer des opinions fortes avant de se rassembler à nouveau dans un esprit de respect et de soutien mutuels", a insisté la souveraine dans un message écrit solennel.

"Il y aura, en Ecosse et ailleurs aujourd'hui, beaucoup de sentiments forts et contrastés, dans les familles, les cercles d'amis et entre voisins. C'est évidemment la nature même d'une tradition démocratique robuste dont nous jouissons dans ce pays", a ajouté la reine qui, devoir de réserve oblige, n'avait pas pris position officiellement sur le référendum.

"Mais je n'ai aucun doute que ces émotions seront accompagnées par la volonté de prendre en compte le sentiment de l'autre. Maintenant, au moment d'aller de l'avant, nous devrions nous souvenir que nous partageons un amour durable de l'Ecosse, qui nous aide à rester uni", a continué la souveraine de 88 ans dans sa missive.

"Ma famille et moi ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour vous aider et vous soutenir dans cette tâche importante", a-t-elle conclu depuis sa résidence d'été de Balmoral, dans le nord-est de l'Ecosse, d'où elle a suivi le référendum.