Souper de boîte au Creux-du-Van: «Pas illégal, mais pas dans l’esprit du lieu», selon le Conseil d’Etat

Le Conseil d’Etat neuchâtelois a répondu à l’interpellation de la députée Verte Cloé Dutoit à propos du repas privé organisé au bord de la falaise du Creux-du-Van, début septembre.
28 oct. 2021, 12:13
Creux-du-Van, nouvelles mesures en place.    Creux-du-van, le 9 juillet 2020  Photo: Christian Galley

Digestion terminée au Conseil d’Etat concernant le repas privé organisé par l’agence jurassienne de La Mobilière. Ce souper de boîte s’était déroulé au bord de la falaise du Creux-du-Van début septembre.

A lire aussi: Creux-du-Van: un souper de boîte qui passe mal auprès des défenseurs de la nature

L’exécutif a répondu à l’interpellation concernant ce «dîner extrême» déposé par la députée Verte Cloé Dutoit lors de la séance du 26 septembre du Grand Conseil neuchâtelois.

«Manque de sensibilité»

Le Conseil d’Etat a indiqué que «la manifestation ne peut pas être considérée comme illégale». Mais il regrette «le manque de sensibilité dont les acteurs impliqués ont pu faire preuve» en l’organisant à cet endroit.

Et de préciser qu’à l’avenir, «ce type d’activité ne répondra dans tous les cas pas à l’article 7 du règlement du Plan d’affectation cantonal (PAC) du Haut Plateau du Creux-du-Van».

Le sort du PAC est en attente de la décision du Tribunal fédéral à la suite du recours de l’association Helvetia Nostra.

par Bérénice L'Epée