Un centre pour requérants d'asile aux Hauts-Geneveys

Après La Tène, le canton a décidé d'ouvrir un deuxième centre d'hébergement provisoire pour requérants d'asile au centre de protection civile des Gollières. Cette ouverture interviendra mi-octobre et permettra l'accueil de cinquante requérants

03 oct. 2014, 10:07
Des locaux de l'abri de la Protection civile des Hauts-Geneveys aux Gollières, qui ont abrité naguère des requérants d'asile.

Le Conseil d'Etat ne peut que constater que la hausse du nombre d'arrivées de requérants d'asile en Suisse et dans le canton de Neuchâtel se poursuit depuis le mois de juin. Après l'ouverture le 21 juillet dernier à La Tène d'un centre de protection civile pour y accueillir une cinquantaine de requérants d'asile, il a donc décidé d'ouvrir une deuxième structure d'hébergement provisoire.

Cette décision a été prise d'entente avec les autorités communales de Val-de-Ruz, précise le Conseil d'Etat dans un communqiué publié hier. Et cette nouvelle structure prendra place au centre de protection civile des Gollières aux Hauts-Geneveys. L'ouverture interviendra durant la deuxième quinzaine d'octobre.

Pour le Conseil d'Etat, il s'agit d'une solution d'urgence qui permettra d'accueillir durant quelques mois une cinquantaine de requérants d'asile et uniquement des hommes célibataires en provenance pour la plupart d'Erythrée, de Syrie, du Sri Lanka, du Nigeria et de Somalie, sans exclure d'autres régions du monde.

Les actuels centres d'hébergement de Couvet et Fontainemelon disposent d'une capacité d'accueil de 80 personnes chacun et une cinquantaine de places sont offertes dans le centre de protection civile de La Tène, ouvert le 21 juillet dernier. Ces trois structures d'hébergement collectif de premier accueil seront saturées très prochainement, il s'agit donc de les désengorger.

Neuchâtel pourra ainsi honorer ses obligations à l'égard de la Confédération puisque le canton doit prendre en charge 2,4% des demandeurs d'asile en Suisse. C'est le Service de la sécurité civile et militaire (SSCM) qui est chargé de planifier la mise sur pied du centre. Le Service des migrations (SMIG) s'occupera de l'encadreement des personnes accueillies dans le centre. Une entreprise de sécurité privée sera également mandatée et détachera deux collaborateurs sur site.

Par ailleurs, une séance d'information à la population de la commune de Val-de-Ruz sera organisée lundi 20 octobre 2014. Elle aura lieu à 20 heures au Centre des Perce-Neige, aux Hauts-Geneveys.