Pour le respect des poules

24 mars 2008, 12:00

Jämes Vaucher, de Couvet, fait partie des 84 boulangers-pâtissiers de Suisse, dont huit en Romandie, certifiés par la Protection suisse des animaux pour avoir renoncé aux ?ufs importés et issus d'élevages en batterie. Une pratique interdite dans notre pays depuis 1991, mais encore largement utilisée partout ailleurs.

Depuis de nombreuses années, le boulanger-pâtissier covasson se fournit exclusivement chez des producteurs du Val-de-Travers. «Vous avez déjà vu ces poules en batterie? Elles n'ont plus une plume, c'est atroce», justifie-t-il.

Un choix qui lui coûte le double du prix, mais qui lui garantit une qualité supérieure. «Le jaune est beaucoup plus jaune, c'est plus agréable à travailler, même s'ils ne sont pas calibrés et qu'il faut les peser», explique Jämes Vaucher, qui dénonce l'hypocrisie des lois helvétiques. «L'élevage en batterie est interdit, mais l'importation est autorisée, ça n'a pas de sens!»

En renonçant à ces ?ufs bon marché, le Covasson apporte, à sa manière, de l'eau au moulin des protecteurs des animaux. Et tout en douceur. / fno