Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Goutte que goutte!

Les producteurs d'eaux-de-vie sont toujours plus préoccupés par la qualité de leurs produits. Le cinquième Forum romand en a apporté une nouvelle preuve Certes, les «gouttiers» comme on les appelait, ceux qui commandaient de la gnôle au bistrot à coup de décilitre(s), ont quasiment déserté les tables rondes. Certes, les jeunes boivent de moins de goutte. Mais peu importe. Il en faut plus pour décourager les producteurs. Ils étaient 85 à concourir (265 produits) à l'occasion du cinquième Forum romand des eaux-de-vie 2005-2006 placé sous l'égide de la Fondation rurale interjurassienne.

24 avr. 2006, 12:00

Les résultats, proclamés samedi après-midi à Courtemelon, ont prouvé que les producteurs se préoccupent toujours plus de la qualité de leurs produits. Le jury, composé de 15 dégustateurs, a livré son verdict. La moyenne de 15,94 points est sans cesse en augmentation depuis la première édition (1999-2001) de ce concours convivial dont l'objectif No 1 est d'encourager la production d'eaux-de-vie de bonne qualité.

Absinthe: première!

Porte-parole des organisateurs, Michel Thentz a souligné qu'avec 36 producteurs (118 produits), le canton du Jura restait le mieux représenté lors de ces joutes fraternelles. Les Neuchâtelois étaient au nombre de dix pour 16 produits. Avec 29 eaux-de-vie, l'incontournable damassine était la goutte la plus disputée. C'est l'Ajoulot de Courtedoux Léon Bandelier qui a mis tout le monde d'accord avec son nectar distillé en 2004. L'honneur est sauf!

Cent cinq produits ont décroché un diplôme (16-17 points), 60 une médaille d'or (18 et plus). Parmi les médailles d'or, le jury a dégagé 14 prix d'excellence. Le top, quoi! Grâce à sa liqueur de bourgeon de sapin, André Lecomte (Diesse) s'est adjugé le titre de meilleur petit producteur.

Pour la première fois, l'absinthe était en compétition. Là également, la réputation a été préservée puisque c'est la Distillerie Blackmint, Kübler et Wyss, de Môtiers, qui a raflé la plus haute distinction. Autre Neuchâtelois à l'honneur: la Distillerie Artemisia-Bugnon, Claude-Alain Bugnon, de Couvet, qui a remporté le prix de la meilleure étiquette avec son absinthe La Clandestine. Nouveauté encore: une brochure présentant l'ensemble des résultats sera distribuée dans les restaurants les plus renommés de Romandie. Rendez-vous a d'ores et déjà été pris pour dans deux ans.

Le conseil de Peter Dürr, le président du jury? «Les meilleurs fruits pour fabriquer un excellent spiritueux, ce sont aussi ceux les meilleurs à manger.» Distiller ou manger, certains ont choisi /GST

Les prix d'excellence

Pomme: pomme rose de Berne 2003, René Teutschmann, Buix.

Poire et poire Williams: poire Williams 2005, Abricool SA, Fully.

Prune, mirabelle et bérudge: mirabelle 2005, Alfred Schneider, Cornol.

Coing: coing 2000, Jean-Daniel Gsteiger, Court.

Damassine: damassine 2004, Léon Bandelier, Courtedoux.

Abricot: abricot luizet 2005, Georges Gavillet et Jean-Pierre Roulin, Pailly.

Cerise et kirsch: kirsch 2003, Ulrich Blaser, Asuel.

Grappa, marc et lie: columelle de Syrah 2004 (marc), Abricool SA, Fully.

Baies et fruits sauvages: framboise du Valais 2004, Studer & CO AG, Escholzmatt.

Céréales, racines et herbes: Swhisky annouim 2004, Swhisky, Ardon.

Absinthe: Distillerie Blackmint, Kübler et Wyss, Môtiers.

Eaux-de-vie vieillies: cerisette, Distillerie Blackmint, Kübler et Wyss, Môtiers.

Liqueurs de baies et fruits sauvages: liqueur de framboise 2005, Abricool SA, Fully.

Liqueurs d'herbes et fleurs et liqueurs exotiques: liqueur de mandarine 2005, Liqueurs artisanales Schneiter, Courrendlin.

Prix du meilleur producteur: Distillerie Blackmint, Kübler et Wyss, Môtiers.

Prix du meilleur petit producteur: André Lecomte, Diesse.

Meilleure étiquette, meilleure présentation: absinthe La Clandestine, Distillerie Artemisia-Bugnon, Claude-Alain Bugnon, Couvet. /réd

Tous les résultats sur www.eau-de-vie.ch

Votre publicité ici avec IMPACT_medias