Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Encore une victoire et le «Valtra» est sauvé

Val-de-Travers est à un succès du maintien en LNB. Premier essai cet après-midi à Couvet (18h) contre Therwil. Le coach Martin Barrette se dit confiant. Les joueuses de Val-de-Travers ne sont plus qu'à une victoire du maintien en LNB. Elles ont trois matches devant elles pour marquer les deux points qui manquent. Le premier se déroulera en fin d'après-midi au Centre sportif de Couvet (18h), contre Therwil, une équipe battue 3-1 lors du match aller de ce tour contre la relégation. Les Vallonnières joueront sans l'Espagnole Jessica Cambres (blessée à la cheville), mais Laura Girolami est à nouveau sur pied.

09 mars 2008, 12:00

En cas de défaite, un premier «repêchage» est prévu demain sur le terrain de GE Elite (16h, salle Henri-Dunant).

Le «Valtra» reste sur une série de sept victoires consécutives, entamée début janvier à la fin du tour qualificatif. Un petit mois après le retour au club de Martin Barrette, qui a succédé début décembre à l'entraîneur Serge Lovis. Précision pas anodine: cette embellie correspond aussi aux arrivées de l'Albanaise Shemsije Asslanaj et de l'Américaine Lizelle Jackson (EU).

Le moral flotte fièrement en haut du mât. Mais de là à dire que c'est dans la poche...

Martin Barrette, et si le plus dur restait à faire?

Je suis toujours un peu nerveux et je pense que la dernière marche est toujours la plus fatigante à gravir... Mais l'équipe est en confiance, travaille fort et fait preuve d'un bon état d'esprit.

Ne craignez-vous pas un éventuel excès de confiance?

Non. Après avoir vécu une première partie de saison aussi difficile, personne ne peut se prendre la tête... Maintenant, cela peut arriver qu'une joueuse clé passe complètement à côté de son match, et que cela déséquilibre toutes les autres...

L'idéal serait d'assurer le maintien dès aujourd'hui...

Tout à fait! Depuis quelques temps, Therwil me fait moins peur. On est en position de force. Si Fribourg perd et nous aussi, c'est réglé! Comme on affrontera les Fribourgeoises le 15 mars lors du dernier match, il faut éviter de perdre deux fois ce week-end. Cela dit, c'est un scénario que je n'imagine même pas.

Début décembre, auriez-vous cru à un tel parcours?

Dire que j'étais sûr que l'on allait tout gagner serait gonflé... J'étais confiant, je savais que le groupe serait renforcé, que les filles étaient combatives et l'état d'esprit excellent. Tout a été plus facile que prévu, mais je ne m'attendais pas non plus à quelque chose d'insurmontable. J'aime les défis, mais pas au point de me lancer dans l'impossible.

Nouvel entraîneur, nouvelles joueuses: le «Valtra» 2008 a présenté un autre visage...

Je n'ai pas fait du mauvais travail, mais c'est l'apport de Shemsije et de Lizelle qui a été déterminant. J'ai surtout dû redonner envie aux filles de jouer. Après huit défaites en dix matches, la notion de plaisir avait disparu et le mental était au plus bas. J'ai mis l'accent sur le psychologique.

Le NUC peut monter en LNA. Une bonne chose pour Val-de-Travers?

En fait, cela ne changerait pas grand-chose... Il n'y a qu'une seule Neuchâteloises au NUC et je ne crois pas que les filles venant de l'extérieur - et qui ne seraient pas partantes en LNA - aient forcément envie de monter jouer à Couvet... / PTU

Votre publicité ici avec IMPACT_medias