Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Champ-Petit recherche des fonds

19 sept. 2008, 04:15

Dans le cadre de sa campagne de recherche de fonds, nécessaire au financement des rénovations indispensables à la Maison de Champ-Petit, sur les hauts de Couvet, le comité de gestion organise, dimanche, une journée portes ouvertes.

Cette journée a pour but de mieux faire connaître la Maison de Champ-Petit à la population.

C'est aux alentours de 1880 que la Ligue pulmonaire suisse (LPS, anciennement Association suisse contre la tuberculose et les maladies pulmonaires) a transformé la bâtisse en lieu de repos, où les enfants en voie de guérison se rendaient en convalescence. De moins en moins utilisée comme sanatorium, du fait du recul de la tuberculose, elle est reconvertie en 1953, sous l'impulsion d'un pasteur et d'un instituteur, en colonie de vacances. Un comité des camps de vacances de Champ-Petit est fondé et rachète le bâtiment à la LPS, pour un franc symbolique en décembre 1955.

C'est ainsi que, pendant toutes ces années, les bénévoles se succèdent au sein du comité et organisent de multiples camps pour les enfants de la région.

En 1970, le Covasson Claude Jeanneret en reprend la présidence et relance la promotion de la maison Champ-Petit dans d'autres régions. La fréquentation augmente, ce qui permet d'améliorer et d'entretenir les lieux, ainsi que de mettre la maison aux normes de sécurité, en réalisant, par exemple, l'escalier extérieur en 1981.

Encore aujourd'hui, ce sont toujours des bénévoles qui s'activent au maintien et à la promotion de la maison de Champ-Petit. Si le comité actuel n'organise, à proprement parler, plus de camps ou autres colonies de vacances, il met par contre tout en œuvre pour que cela puisse se faire par d'autres: écoles provenant de toute la Suisse, groupes caritatifs divers. Toutefois, malgré la bonne volonté et les retouches faites par les bénévoles, la maison de Champ-Petit vieillit et se dégrade, inexorablement.

Le toit laisse passer le mauvais temps, les murs, en plus de ne plus retenir le froid, deviennent humides et moisis. Les douches, WC et lavabos demandent urgemment quelques soins.

L'objectif du projet est d'améliorer la qualité de l'accueil et de prolonger la période d'utilisation, limitée pour l'instant aux mois de mai à octobre. Les conditions d'hébergement très spartiates ne correspondent plus aux exigences actuelles même pour des camps, colonies ou camps verts. Le projet est devisé à 430 000 francs, et malgré les 27 000 francs de la toiture déjà couverts par la commune de Couvet, la somme est loin d'être réunie.

Futurs donateurs ou simples curieux sont invités à visiter les lieux, dimanche entre 11h et 17h. Soupe aux pois, tartes aux pruneaux et boissons seront offertes à toutes les personnes qui feront le déplacement. /comm

Votre publicité ici avec IMPACT_medias