Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Changement radical

En février 2005, Sylvain Piaget avait accepté de faire campagne au Conseil d'Etat, «dans l'esprit de servir», au côté de Roland Debély, un Parti radical neuchâtelois en pleines turbulences. Sorti 11e (et cinquième candidat de droite), l'ancien président de l'Association Région Val-de-Travers n'avait pas été élu, mais il avait en revanche brillamment accédé au Grand Conseil, en compagnie d'un autre «néophyte», Laurent Favre.

30 sept. 2006, 12:00

Mais mardi, le citoyen de Môtiers ne sera plus dans son fauteuil de député. Après plusieurs années d'engagement politique (il a aussi fait partie du législatif, puis de l'exécutif de sa commune), il a choisi, à 50 ans, de tirer un trait sur ce pan-là de ses activités. Pour privilégier sa vie familiale (il est père de cinq enfants) et professionnelle, au Service cantonal des forêts. Dans sa lettre de démission, il reconnaît que cette décision lui a été pénible, «surtout que j'ai pour principe de respecter mes engagements».

De ce fait, Nicolas Stauffer, secrétaire cantonal du Parti radical-démocratique neuchâtelois, passe du statut de député suppléant à député tout court. Et c'est Yves Fatton, 42 ans, conseiller communal à Buttes, qui devient le nouveau député suppléant de la liste radicale du Val-de-Travers. Ce responsable technique au Service cantonal des automobiles sera assermenté mardi. / sdx

Votre publicité ici avec IMPACT_medias