Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Bienvenue, Mister Renard!

Ils seront 7000 ce soir à piaffer d'impatience devant la grande scène pour accueillir Renaud. La tête d'affiche de cette cuvée 2007 du Chant du Gros devrait combler ce soir les fans de la première heure. Les plus jeunes aussi! Pour les générations des années 1970 et 1980, Renaud restera le loubard au c?ur tendre, l'«anar» qui interpréta «Laisse béton», «Je suis une bande de jeunes», «Germaine», «Marche à l'ombre», «Manu», «Dans mon HLM», «Le retour de Gérard Lambert», «Morgane de toi», «Dès que le vent soufflera», «Loulou», «Pochtron», «Miss Maggie», «Mistral gagnant», «Putain de camion», et on en passe...

14 sept. 2007, 12:00

Quant aux plus jeunes, ils voient plutôt (peut-être?) le chanteur aux 16 albums comme un rescapé, un poète «ex-soixante-huitard» qui a échappé à l'alcool et à la cigarette - il est d'ailleurs aujourd'hui un ardent partisan de la lutte «anticlopes» - pour renaître au début des années 2000 dans un costume de scène tout neuf et ragaillardi.

Alors que la chanson française croyait l'avoir définitivement perdu après son divorce en 1997 d'avec Dominique, Renaud repart sur les routes en 1999 pour une longue tournée en France. Ce tour de chant, compilé dans l'album «Une guitare, un piano et Renaud», lui valut d'ailleurs une récompense en 2001 aux Victoires de la musique pour l'ensemble de son ?uvre.

En 2002, celui qui ne savait pas s'il allait poursuivre sa carrière après 50 ans (Renaud Séchan est né le 11 mai 1952 à Paris) sort un nouvel album, «Boucan d'enfer», sur lequel il interprète avec Axelle Red «Manhattan-Kaboul», chanson écrite suite aux attentats du World Trade Center en 2001 qui fut un des tubes de l'été. Au titre phare de son disque: «Docteur Renaud, mister Renard», à travers lequel l'artiste témoigne de ses dernières années de galère.

Notre vidéo: ambiance au Chant du Gros Vive le Chant du Gros! - L'Express et L'Impartial
Vive le Chant du Gros! - L'Express et L'Impartial

Désormais établi à Londres avec sa nouvelle épouse Romane et son fils et ayant définitivement abandonné le «renard» derrière lui, Renaud sort en 2006 «Rouge sang», un double album qui distille des succès comme «Les Bobos» ou... «Arrêter la clope».

Ce soir, les 7000 privilégiés qui auront obtenu leur sésame assisteront au dernier rendez-vous de la tournée «Rouge sang», entamée en février et qui se conclura dimanche par deux concerts à la Fête de l'Huma. /MMO

Votre publicité ici avec IMPACT_medias