Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Bénéfice record pour la Loterie romande

20 mai 2010, 12:07

La Loterie romande a réalisé l'an dernier un bénéfice record à 192,6 millions de francs malgré la situation économique difficile. Face aux casinos, elle réclame l'égalité de traitement de la part de la Confédération accusée de vouloir enrayer son développement.

2009 est une année «excellente», s'est félicité hier Jean-Luc Moner-Banet, directeur général, en présentant les résultats de la loterie en compagnie de son président Jean-Pierre Beuret. Le revenu brut des jeux a atteint 371 millions de francs, en hausse de 1,3% par rapport à 2008, alors que le bénéfice a progressé de 4,1%. Jean-Luc Moner-Banet a parlé d'une loterie «heureuse» qui joue pleinement son rôle d'utilité publique, avec quelque 190 millions de francs distribués à des milliers d'associations. Elle est aussi un véritable acteur économique avec 284 collaborateurs sans compter 1200 à 1400 emplois indirects.

Le président Jean-Pierre Beuret a expliqué à quel point la décision du Conseil fédéral du 24 mars dernier leur restait à travers la gorge. En acceptant l'ouverture de deux nouveaux casinos B, l'augmentation du nombre de machines à sous de 150 à 250 par établissement ainsi que la hausse du jackpot à 200 000 francs, le gouvernement favorise clairement ce secteur. Alors que les revenus bruts des jeux sont comparables pour les loteries et les casinos en Suisse (912 et 936 millions en 2010), la décision gouvernementale devrait faire bondir à 1,2 milliard les résultats des casinos en 2011-2012, selon les estimations présentées hier. Les chiffres de la répartition des bénéfices ne sont pas encore connus. En 2008, 15 millions avaient été attribués dans le canton de Neuchâtel et 6 millions dans celui du Jura, compte non tenu des montants dévolus au sport amateur. /ats-réd.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias