Réservé aux abonnés

Baptiste Hurni: «Le canton a vraiment une carte à jouer»

Nous avons reçu dans nos locaux dix candidats aux élections fédérales dans le canton de Neuchâtel. A nos yeux, ils sont les seuls susceptibles d’occuper un siège – au Conseil national ou aux Etats – à l’issue des élections fédérales du 20 octobre prochain. Candidat du Parti socialiste au Conseil national, Baptiste Hurni a un CV politique bien rempli. Au Palais fédéral, il privilégierait formation, recherche et innovation. Il s’attaquerait aussi aux primes d’assurance maladie.
24 sept. 2019, 15:32
Baisse des primes de l’assurance maladie, hausse du pouvoir d’achat et des budgets de recherche et d’innovation sont les trois thèmes qu’a souhaité mettre en exergue le socialiste Baptiste Hurni, candidat au National, lors de son passage à la rédaction d’ «ArcInfo».

A 33 ans, Baptiste Hurni a déjà derrière lui un parcours bien rempli. Conseiller communal à Noiraigue de 2004 à 2008, artisan, parmi d’autres, de la fusion de Val-de-Travers, président du Parti socialiste neuchâtelois de 2010 à 2013, député au Grand Conseil depuis 2007 et, successivement, conseiller général à Val-de-Travers et à Neuchâtel, l’avocat peut se targuer d’un pedigree que de nombreux politiciens n’inscriront jamais sur leur CV.

Rien, pourtant, ne l’y...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois