Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Allegria violait bien la loi sur les loteries

Le Tribunal criminel condamne à 60 jours-amende avec sursis et à une amende l'organisatrice d'un cercle de dons. Mais il abandonne l'escroquerie et l'abus de confiance.

13 déc. 2011, 00:01
_data_art_5566745

"J'ai eu la vision d'Allegria et de son principe mathématique par mon canal médiumnique, au bord d'un fleuve." On peut en rire ou y croire. Plusieurs y ont cru, personne ne s'en est plaint devant la police. La marque de l'innocence ou le signe d'une astuce particulièrement réussie? Huguette*, qui a eu cette "vision" , a en tout cas été condamnée hier à 60 jours-amende à dix francs la journée avec sursis pendant trois ans et à une amende de 1000 francs, pour infraction à la loi fédérale sur les loteries et les paris professionnels (LLP).

La quinquagénaire valaisanne comparaissait devant le Tribunal criminel de Neuchâtel et du Val-de-Travers. Un président et deux juges juste pour une infraction à la LLP? Huguette devait aussi répondre d'escroquerie, subsidiairement d'abus de confiance. Selon le Ministère public, son cercle de dons s'apparentait en effet à un système "boule de neige" ou "jeu de...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias