Votre publicité ici avec IMPACT_medias

A Schwytz, la météo a ses prophètes

Dans la vallée schwyzoise de la Muota, sept gardiens d'une ancienne tradition prédisent la pluie et le beau temps. Notre série d'été à travers la Suisse a croisé leur chemin.

04 août 2010, 13:52

Sept bonshommes, pipe au bec, longue barbe et l'accent prononcé de la vallée de Muota. Ce sont les «Wetterfrosch», les grenouilles du temps en français. Une institution dans le canton de Schwyz où ils prédisent la météo. Simplement en observant la nature, le comportement des animaux et des plantes, ou en consultant de vieux registres climatiques dénichés aux archives. Deux fois l'an, toujours avec beaucoup d'humour, ils donnent leurs prévisions à la radio et à la télévision locales. Si leurs pronostics font sourire certains, ils sont pris au sérieux par beaucoup d'autres.

Ces originaux ont inspiré le cinéaste Thomas Horat qui vient d'achever un long métrage sur le sujet. «Je les ai suivis sur le terrain pendant trois ans pour les filmer et comprendre leurs méthodes. D'un bonhomme à l'autre, chacun a la sienne.» S'intéresser au temps est une tradition régionale qui se perd dans la nuit des temps. Depuis 1947, signe des temps modernes, les prophètes se sont regroupés en association.

Ancien sableur et fils de paysan, Peter Suter, la taille haute et longiligne, est l'un d'entre eux. Il a toujours vécu à Ried, dans la vallée de la Muota. Depuis son plus jeune âge, le vieil homme s'intéresse aux phénomènes climatiques. «Quand j'étais enfant, mon père me faisait descendre de l'alpage vers la vallée. Sur mon chemin, je devais observer les vents, l'aspect des plantes ou le comportement des oiseaux et des fourmis. Quand je remontais, des informations rapportées, il déduisait assez justement la météo pour quelques jours et pouvait éventuellement attaquer les foins.»

Pour des prévisions à long terme, Peter porte son attention sur le vent. «Ici, le fœhn a une grande influence et les vents d'une année déterminent beaucoup le temps de la suivante.» La paresse matinale des fourmis de forêt et le ton changeant du chant de certains oiseaux annoncent de la pluie pour le soir. «La nature est beaucoup plus sensible que nous aux variations climatiques. Pour savoir quel temps il va faire, il suffit de l'observer et de la comprendre.»

Si le forestier Aloïs Holdener tire ses prévisions de l'observation des arbres surtout, Martin Horat et Benny Wagner se basent sur d'autres données. «J'étudie les vieux documents qui parlent du climat de ces 500 dernières années, explique Martin Horat. Ces anciennes observations m'aident à déterminer le temps d'aujourd'hui.»

Au départ de l'école de Muotathal, en deux heures de marche, un sentier ponctué de panneaux raconte les méthodes des prophètes du temps pour établir leurs prévisions.

Bon à savoir avant d'entreprendre cette balade: selon les prévisions des sept «grenouilles», août sera assez beau, mais orageux en début de mois. Le temps se rafraîchira et deviendra changeant après le 15, voire le 20. /PFR

Carte pour le chemin de randonnée disponible sur www.muotathal.ch/Wetterfrosch-Wanderweg.232.0.html Le long métrage dédié aux prophètes du temps: www.mythenfilm.ch

Votre publicité ici avec IMPACT_medias