Réservé aux abonnés

Le parcours Bourbaki prend gentiment forme

14 avr. 2015, 00:01
data_art_9024712.jpg

Sur le fameux panorama d'Edouard Castres - une peinture géante qui replonge ses spectateurs en 1871 lorsque l'armée française du général Bourbaki, en déroute, venait se réfugier en Suisse - , on distingue certains immeubles qui existent toujours aux Verrières. On remarque aussi un wagon sur la ligne de chemin de fer qui traversait alors déjà la vallée. Depuis ce samedi, un tout vieux fourgon a pris place dans un champ près de la frontière, annonçant l'ouverture prochaine du sentier didactique consacré à cet événement historique.

Installé à l'aide d'une autogrue sur une section de rails posé...