Réservé aux abonnés

Yvan Perrin: «Je n’ai pas laissé que des souvenirs impérissables»

Nous avons reçu dans nos locaux dix candidats aux élections fédérales dans le canton de Neuchâtel. A nos yeux, ils sont les seuls susceptibles d’occuper un siège – au Conseil national ou aux Etats – à l’issue des élections fédérales du 20 octobre prochain. L’Union démocratique du centre compte sur Yvan Perrin pour sauver son siège au Conseil national. Si son parcours s’est avéré chaotique ces dernières années, les idées du Vallonnier n’ont pas varié.
25 sept. 2019, 16:00
Yvan Perrin, candidat aux federales.    Neuchatel, le 19 septembre 2019  Photo : Lucas Vuitel

Yvan Perrin, 52 ans, sera-t-il le revenant de l’année? L’Union démocratique du centre, l’UDC, compte sur lui pour sauver son siège neuchâtelois au National. Le consultant, ancien policier, est optimiste. «Mon anxiété décroît au fur et à mesure que les échéances passent», lâche le citoyen de La Côte-aux-Fées. Et de convenir: «Je n’ai pas laissé que des souvenirs impérissables en politique.»

Depuis plus de 15 ans, il anime, pour de bonnes ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois