Réservé aux abonnés

Les Verrières au chevet de leur réservoir

La commune-frontière doit mettre aux normes ses cuves d’eaux claires à l’Envers. Un chantier, certes autofinancé, mais qui coûtera l’équivalent du quart du budget communal.
12 oct. 2017, 00:47
DATA_ART_11583384

«Il fallait être assis quand on a vu le chiffre! Pour une commune de 700 habitants, c’est énorme.»

C’est une demande de crédit exceptionnelle que va défendre le président des Verrières Jean-Bernard Wieland lundi prochain devant le Conseil général. Neuf cent vingt-cinq mille francs sont demandés pour la rénovation du principal réservoir d’eaux claires de la commune. Si l’eau est un secteur autofinancé, pour l’ordre de grandeur, c’est en gros le quart du budget communal.

Construit en 1882, le réservoir de l’Envers n’est aujourd’hui plus aux normes de sécurité. Si les deux cuves situées au sud de l...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois