Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Canton et communes à la caisse?

04 juin 2010, 09:04

Si la Confédération met en pratique son projet de faire passer de 32 à 100 passagers par jour la limite pour les lignes de transport régional, plusieurs liaisons seraient menacées dans le canton de Neuchâtel. La Confédération souhaite économiser 15 millions par an. Le report de charge serait d'un million par an pour le canton, qui reporterait 500 000 fr. sur les communes.

Ainsi, les autorités des Planchettes ont réagi en écrivant aux parlementaires fédéraux et aux autres communes neuchâteloises. Le car postal La Chaux-de-Fonds-Les Planchettes-Biaufond transporte 78 passagers par jour.

Si l'entreprise Car Postal n'a pas voulu donner les fréquentations des lignes menacées, Pascal Vuilleumier, chef de l'Office cantonal des transports, les a dévoilées: «Il s'agit du nombre de voyageurs par jour sur la section la plus chargée du parcours du lundi au vendredi», précise-t-il.

Lignes de bus TRN Cernier-Savagnier: 60 passagers par jour, Fleurier-Les Verrières-Pontarlier: 80 passagers. Train Yverdon-Gorgier: 60 passagers. Car postal Saint-Blaise-Enges-Lignières: 66 passagers, Les Bayards-La Brévine: 64 passagers. Buttes-La Côte-aux-Fées est la seule liaison à dépasser les cent passagers par jour (104).

«Ce projet ne doit pas voir le jour», a déclaré le chef de la Gestion du territoire Claude Nicati, fin mai, devant le Grand Conseil. «Si la menace se confirme, le lobbying se fera de manière plus intense auprès des parlementaires fédéraux. Si la Confédération se retire, nous avons pour mission de desservir les lignes périphériques du canton». /bwe

Votre publicité ici avec IMPACT_medias