Réservé aux abonnés

A La Côte-aux-Fées, c’est l’entente villageoise

Les zones à bâtir à redéfinir, l’alimentation en eau à traiter, ou encore l’attractivité économique de la commune à promouvoir seront les dossiers phares des onze futurs élus de La Côte-aux-Fées pour la prochaine législature.
15 oct. 2020, 15:57
La maison de commune (à gauche) et le temple de La Côte-aux-Fées.

Dans la commune de La Côte-aux-Fées, la vie politique est bercée par l’Entente communale qui occupe les onze sièges du législatif et les cinq de l’exécutif, et non pas par différents partis. Cette année, et comme il y a quatre ans, Niquelettes et Niquelets devront néanmoins trancher entre les 22 noms présents sur la liste, dont Yvan Perrin, qui avait fait dans la commune ses premières armes politiques il y a 20 ans.

Ce nombre élevé pour une petite commune s’explique, selon le pr&eacut...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois