Réservé aux abonnés

Val-de-Ruz: neuf mois avec sursis pour avoir étranglé sa femme

Le quadragénaire, entendu en septembre dernier par le Tribunal du Val-de-Ruz, a-t-il mis en danger la vie de sa femme en l’étranglant? Oui, a décidé le juge ce lundi. Le mari est condamné à neuf mois de prison, avec un sursis de trois ans.
09 oct. 2019, 18:00
Les quatre appels passés à la police par l'épouse le jour des faits ont été entendus: la peur et le désarroi étaient perceptibles dans sa voix.

Manuel* a-t-il mis en danger la vie de son épouse en lui serrant le cou le 8 décembre 2018, après une nuit arrosée? C’est l’enjeu de cette affaire, a affirmé lundi matin le juge Fabio Morici. Après avoir entendu le prévenu le 2 septembre dernier, à La Chaux-de-Fonds, le Tribunal de police des Montagnes et du Val-de-Ruz a retenu la notion de strangulation.

Le tribunal n’a pas suivi le Ministère public. Ce dernier avait étendu la prévention sur la mise en danger de la vie d’autrui, &...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois