Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Neuchâtel roule en tête

Un des leaders dans la construction de vélos de compétition choisit le canton comme base européenne. Une cinquantaine d'emplois qualifiés pourraient voir le jour à moyen terme, estime le DEN

07 oct. 2006, 12:00

Ça roule pour Neuchâtel! Hier, un communiqué du Développement économique du canton (DEN) a annoncé avoir étoffé son palmarès: manufacturier de cycles de compétition «haut de gamme», le Canadien Cervélo va y implanter son site européen. A moyen terme, ça implique la création d'une cinquantaine d'emplois qualifiés, ajoute le manager du DEN, Gérard Lopez.

Paris-Roubaix

Vélos high-tech, faits sur mesure, fleurons ou encore bijoux: l'homme ne lésine pas sur les superlatifs pour qualifier les «deux-roues» concoctés depuis 1995 par le duo Gérard Vroomen-Phil White. A l'origine, ils étaient surtout destinés au marché nord-américain, mais ils s'imposent peu à peu à l'avant des pelotons côté européen. Surtout depuis qu'ils équipent l'équipe danoise CSC, qui compte notamment dans ses rangs le Bernois Fabian Cancellara, vainqueur de Paris-Roubaix et champion du monde du contre-la-montre à Salzbourg.

«Depuis le début de l'année, l'entreprise cherchait à diversifier ses sites d'activité et à établir une base en Europe», note Gérard Lopez. «Je crois que nous avons bâti un vrai partenariat avec elle, ce qui l'a décidée à choisir le canton de Neuchâtel.» Président et CEO de Cervélo, Gérard Vroomen insiste, lui, sur «le niveau de soutien et d'assistance apporté par le DEN», décisif dans le choix du site. Où précisément? Inscrite au registre du commerce depuis fin août, la nouvelle entité a bien une adresse en ville de Neuchâtel, mais ce sera bien aux cadres (sic!) recrutés ici de «déployer le projet». Donc, aussi, de lui trouver une implantation.

Ces formules 1 de la bicyclette seront-elles vraiment neuchâteloises un jour? Dans la «Feuille officielle du commerce», on parle de «fabrication» et d'«assemblage de cycles». Le communiqué du DEN est plus nuancé: recherche et développement, ventes, distribution, contrôle de qualité, marketing. Ainsi que le «supply chain management». Traduction de Gérard Lopez: «De tels engins nécessitent un service après-vente poussé. Des techniciens suivent les coureurs dans les compétitions». Une dizaine de personnes travailleront pour Cervélo dans le canton à la fin de l'année. Une quarantaine d'emplois qualifiés devraient suivre.

Réseau de partenaires

Pour les responsables de la promotion économique, cette implantation va contribuer au «rayonnement international» de Neuchâtel. Surtout si, comme l'espère Gérard Lopez, ils arrivent à «créer un réseau de partenaires locaux», actifs dans les matériaux ou les composants entrant dans la fabrication d'un vélo. Mais aussi des acteurs du sport, en triathlon (cette marque est aussi très prisée des triathlètes) ou en cyclisme (voir encadré).

A propos d'image, les problèmes de dopage qui altèrent celle du cyclisme n'ont-ils pas retenu Gérard Lopez? «Il y a toujours un risque, mais il est minime. Lorsqu'un coureur est pincé, on n'associe pas son image avec celle de son fournisseur de vélo». /SDX

Votre publicité ici avec IMPACT_medias