Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Les belles à l'armée

Les 26 candidates ont découvert hier La Vue-des-Alpes, puis l'univers kaki de la caserne de Colombier. Tour en char, repas dans une gamelle et démonstrations viriles au menu. Mais sans tir, car les fusils étaient trop lourds... «L'important, c'est de montrer la Suisse romande d'une manière originale!», lance Pierre Kohler, organisateur de la demi-finale de Miss Chine en Suisse. Il a réussi son coup. Hier, pour leur journée de visite en terre neuchâteloise, les 26 candidates ont surtout découvert l'univers gris-vert des aspirants officiers et sous-officiers de l'infanterie, à Planeyse.

12 oct. 2006, 12:00

«J'ai fait mon école de recrues ici! Je connais», explique le conseiller national jurassien. Il aurait peut-être mieux fallu que Pierre Kohler l'ait faite ailleurs pour l'image du canton donnée aux 300 millions de téléspectateurs chinois de Phoenix TV...

Après un arrêt photo à La Vue-des-Alpes pour admirer les montagnes et la mer de brouillard, cap sur la caserne de Colombier. Le brigadier Chabloz a présenté l'armée suisse aux miss, avant de conclure: «J'espère que vos visages vont se détendre, on ne va pas vous faire de mal. A vous voir, vous méritez toutes le titre de Miss Chine!»

Les militaires ont été aux petits soins pour des demoiselles faisant preuve d'une discipline impressionnante... A témoin, cette marche de section parodique qu'elles ont exécutée sous les ordres du présentateur déjanté de Phoenix TV Linjia Yuchi.

Après un petit tour en char Piranhas, les belles se sont mêlées aux soldats pour déguster dans des gamelles le pot-au-feu et dialoguer... en anglais. Elles ont improvisé une chanson avant de dévoiler leurs talents de choristes en mandarin, puis en anglais.

«Est-ce vrai que les hommes en Suisse doivent tous faire l'armée à 18 ans?», a demandé timidement Zi Jiao Liu, 23 ans, en poursuivant: «Je me sens à la maison ici en Suisse! C'est très relax et la nature est belle. Tout ce que je fais ici, c'est des nouvelles expériences, ça vaut la peine (...) Je me réjouis de tirer! Je n'ai jamais essayé, il paraît que c'est très lourd...» Tellement lourd que les miss ne s'y risqueront pas.

Une décision qu'a regrettée Nadine Thalmann, Miss beauté romande 2006 et «guide» des candidates dans leur tournée romande: «Je suis déçue de ne pas avoir tiré. Mais j'irai avec mon papa!»

Les démonstrations de tir des aspirants se sont donc succédé, tandis que les miss et les 80 journalistes et photographes présents restaient simples spectateurs...

Vendanges à Auvernier

Les miss et leur cortège de maquilleuses, coiffeurs et traducteurs se sont ensuite rendus chez l'encaveur Pierre de Montmollin, à Auvernier. Une conférence de presse de Pays romand Pays gourmand, qui sponsorise l'événement et dont Pierre Kohler est le président, a tourné court. Les miss et les journalistes semblaient plus attirés par le vin, le moût et les flûtes de l'apéro que par les discours...

Pour clore la journée, les jolies Asiatiques ont vendangé les dernières grappes du domaine de Montmollin: «Le raisin est très bon et doux, c'est très sympa», témoignait, sécateur en main, Yung Xu. Avec ses camarades, elle a rejoint Saas-Fee hier soir déjà pour la suite de leur «marathon» en terre romande... / BWE

Votre publicité ici avec IMPACT_medias