Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Du bon spectacle en vue

Le FCC accueille Baulmes ce soir à la Charrière (19h30). L'histoire démontre que ces derbies sont toujours des matches riches en rebondissements. «L'affaire Ferro» oubliée «La question, quand on vient à La Chaux-de-Fonds, c'est toujours de savoir quel temps il va y faire. Le souci, c'est toujours de passer La Vue-des-Alpes.» Umberto Barberis est de bonne humeur, et donc serein, avant le déplacement de son équipe de Baulmes à la Charrière ce soir (19h30). Un voyage qu'il entreprend d'ailleurs toujours avec beaucoup de plaisir, «même si, ce que je préfère, c'est d'en repartir avec les trois points...». Evidemment.

18 sept. 2006, 12:00

Mais «Bertine» le sait mieux que personne, il faudra d'abord battre le FCC. Ces derbies entre Chaux-de-Fonniers et Vaudois sont d'ailleurs toujours de bons matches, avec beaucoup de suspense. «Il peut toujours tout se passer, d'un côté comme de l'autre, confie l'entraîneur baulméran. C'est d'ailleurs pour cela qu'on vient. Parce qu'on sait qu'on peut avoir sa chance.» Mais la clé est de se montrer patient, ces parties étant la plupart du temps indécises jusqu'à la dernière minute. «Et souvent, quand le match bascule, on a plutôt le sentiment qu'il aurait pu tourner de l'autre côté... La pierre est maintenant lancée et je la vois tourner. On verra de quel côté elle tombera... A moins que ce soit sur l'arête!»

Philippe Perret, son homologue chaux-de-fonnier, abonde dans le même sens. «Face à Baulmes, il s'agit toujours de matches électriques dans le bon sens du terme, avec beaucoup de rebondissements.»

Une équipe «libérée»

Autant dire qu'il faut s'attendre à du bon spectacle, surtout que les deux formations ont repris du poil de la bête depuis quelques semaines. «Il faudra essayer de confirmer la bonne série actuelle, confirme «Petchon», qui devra se passer des blessés Kébé et Bart (Darbellay est incertain). C'est comme en tennis. On a fait le break à Yverdon et il s'agit maintenant de le confirmer face à Baulmes.» Pour la formation vaudoise, la difficulté réside dans le fait que le FCC a retrouvé une bonne dose de confiance après les trois points récupérés sur le tapis vert (contre Locarno) et ses victoires probantes face à Kriens et à Yverdon. «On va affronter une équipe qui s'est libérée et qui va jouer devant son public avec un moral qu'elle n'avait pas jusqu'ici» estime «Bertine».

«En fait, j'ai été davantage surpris des mauvais résultats du début de saison de La Chaux-de-Fonds que des nôtres, continue Umberto Barberis. Mais je ne suis pas inquiet pour eux, ils vont faire leur championnat.» Baulmes a lui aussi «repiqué du vif» (dixit «Petchon») avec deux nuls et une victoire. «Nous sommes en reconstruction, même s'il manque encore les derniers éléments pour rendre la musique encore plus belle. Mais c'est comme quand on fait un puzzle, c'est toujours la dernière pièce la plus difficile à mettre.»

Baulmes espère d'ailleurs bien la trouver ce soir, à la Charrière... / DBU

Votre publicité ici avec IMPACT_medias