Réservé aux abonnés

Jura bernois: la déception est toujours vive chez les partisans du projet des Quatre Bornes

Depuis le refus populaire du parc éolien des Quatre Bornes, l’ambiance n’est pas au beau fixe à Sonvilier. Alors que les opposants ont crié leur joie, les cinq voix d’écart laissent un goût amer aux défenseurs de turbines. Prise de température chez les villageois.
07 oct. 2020, 12:00
Le 27 septembre, les habitants de Sonvilier ont signé la fin du projet éolien des Quatre Bornes, en tout cas sur sol bernois.

Cinq voix ont fait pencher la balance. Dix jours après le non au parc des Quatre Bornes, la pilule est toujours aussi difficile à avaler pour les pro-éolien. Le 27 septembre, les citoyens de Sonvilier ont ainsi balayé le plan de quartier lié à ce projet, qui prévoyait sept machines sur sol bernois et trois côté neuchâtelois.

A la lueur de ce résultat qui a scindé la commune en deux, ces imposantes hélices ont-elles encore un avenir sur les crêtes de l’Arc jurassien? Rien n’est moi...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois