Ils veulent créer leur micro-ferme à Cernier

A 800 mètres d’altitude, deux jeunes Neuchâtelois reconvertis en maraîchers ont décidé de créer leur propre micro-ferme bio. Le duo vient de lancer une campagne de crowdfunding pour mener à bien son projet.
04 oct. 2021, 17:21
Saint-Prex, mardi 24 novembre 2020 Sujet consacrée à la reconnaissance de ce qui pousse dans les champs lorsque l'on se balade dans les environs en hiver. Champ de blé  © Sigfredo Haro

Marco Messina et Jonas Arjones ont un rêve: créer une micro-ferme biologique installée sur un hectare de terrain, perchée à 800 mètres d’altitude dans le village de Cernier. Ces deux jeunes maraîchers viennent d’obtenir leur diplôme, après avoir changé de plan de carrière. Baptisée «le Jardin des Turricules», l’initiative doit encore rassembler des fonds pour devenir réalité.

Pour récolter des dons et aussi apporter une dimension citoyenne au projet, ses fondateurs ont lancé une campagne de crowdfunding via la plateforme Yes we Farm. Ceux-ci espèrent qu’à terme, ils pourront faire pousser une quarantaine de légumes, de même que des arbres fruitiers, plusieurs haies et des corridors de biodiversité. Les produits de la récolte seront commercialisés uniquement à travers de circuits courts.

par Victoria Javet