Réservé aux abonnés

Héritage ou prêt? Un bénéficiaire de l’aide sociale joue son expulsion devant le tribunal

Un bénéficiaire des services sociaux de La Chaux-de-Fonds aurait dissimulé près de 30 000 francs de versements sur son compte. Alors qu’il expliquait avoir perçu un héritage, il se rétracte devant le tribunal et parle aujourd’hui d’un prêt. Non sans raison: les conséquences ne sont pas les mêmes.
27 oct. 2020, 18:42
Depuis que le peuple a accepté l'initiative pour le renvoi de criminels étrangers, les personnes ayant touché abusivement de l'aide sociale sons susceptibles d'être expulsées.

«Votre avocat ne doit pas vous souffler vos réponses!»

Elle est un brin agacée, la juge Claire-Lise Mayor Aubert, face aux explications bancales d’un jeune ressortissant portugais de 35 ans, prévenu d’escroquerie et de fraude à l’aide sociale. Il comparaît ce mardi matin devant le Tribunal des Montagnes et du Val-de-Ruz. Fort heureusement, le prévenu peut compter sur les multiples perches de son avocat pour plaider sa cause. Il aurait tort de ne pas les saisir: en plus de jours-amendes avec sursis, il risque l’expu...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois