Felco et Landi mis à l'amende par la Comco

03 juin 2009, 09:12

Felco et Landi ont été sanctionnés d'une amende chacun pour entente sur les prix, en violation avec la loi sur les cartels. La nouvelle donnée hier par la Commission de la concurrence (Comco) ne fait pas sensation: le fabriquant neuchâtelois de sécateurs et cisailles s'était lui-même dénoncé à l'autorité de surveillance, en août 2007. C'est après avoir signé un contrat de distribution avec Landi Schweiz AG, contenant une clause de prix fixe pour la revente, que le fabriquant avait eu des doutes sur la légalité de la démarche entreprise. «On a été bien inspirés de faire le premier pas; la sanction aurait été beaucoup plus lourde sinon. Là, nous avons bénéficié du programme de clémence», évalue Stéphane Poggi. Le directeur commercial et marketing de l'entreprise des Geneveys-sur-Coffrane tait par contre le montant des amendes prononcées par la Comco. «Nous sommes deux à avoir conclu cet accord vertical. Felco est plus sévèrement sanctionné, car nous étions les instigateurs de cette entente», reconnaît Stéphane Poggi, qui se dit globalement satisfait de l'issue de la procédure.

Felco et Landi en étaient venus à conclure un prix plancher afin d'éviter que la chaîne de magasins agricoles ne propose certains produits du leader mondial d'outils de taille et de coupe professionnelle parfois 20% moins cher que dans les autres canaux de distribution. «Nous sommes les pros du haut de gamme. C'est pourquoi nous avions poussé pour mettre 'les prix d'équerre'. Nous sommes une entreprise d'innovation qui développe ses produits en Suisse; notre image ne colle pas avec celle d'un discount», précise encore Stéphane Poggi pour expliquer, et non justifier, l'erreur d'appréciation commise à l'époque. Depuis lors, les deux entreprises ont trouvé un accord à l'amiable avec les autorités de la concurrence et se conforment désormais à la loi, informe la Comco. /ste

Felco et Landi mis à l'amende par la Comco