Votre publicité ici avec IMPACT_medias

L'Orosp ne chôme pas

L'orientation professionnelle assure de plus en plus de prestations. Lors de l'année scolaire 2004-2005, outre des séances d'information, plus de 1200 stages mis sur pied L'Office régional d'orientation scolaire et professionnel des Montagnes neuchâteloises (Orosp) ne manque pas de pain sur la planche. Depuis l'année scolaire 2002-2003, les prestations qu'il rend n'ont pas cessé d'augmenter. Elles ont passé de 1516 à 1620.

26 janv. 2006, 12:00

«Dans l'environnement socioéconomique actuel, les préoccupations liées à l'orientation ou la réorientation scolaire ou professionnelles des enfants, des adolescents et des adultes, sont de plus en plus nombreuses», écrit la directrice Geneviève Gabus dans le dernier rapport de l'Orosp sur l'année scolaire 2004-2005.

Une nouveauté a été introduite. Des leçons d'information professionnelle ont été donnée aux classes de 8e maturité. Jusqu'à présent, ces cours étaient destinés aux modernes, préprofessionnelles et terminales. Animées par des psychologues, elles ont touché «51 classes des écoles secondaires du Locle, de La Chaux-de-Fonds, de Cernier, de La Brévine et des Ponts-de-Martel».

Stages en hausse

Reste que l'activité principale de l'Orosp est toujours l'orientation professionnelle des élèves en fin de scolarité obligatoire. Près de 60% des consultations concernent ce secteur. Lors de la dernière année scolaire, 947 consultations ont été faites. Parallèlement, 1124 stages d'informations ont été organisés dans divers secteurs professionnels. «Nous constatons chaque année une augmentation du nombre de stages que nous organisons», note Geneviève Gabus.

Quels sont les objectifs de ces stages? «D'une durée de quelques jours à une semaine, ils n'ont pas le but de sélection, mais font partie du processus d'accompagnement au choix. Ils permettent aux stagiaires de se rendre compte «in vivo» de la réalité d'un métier», écrit Geneviève Gabus.

Les choix varient. La coiffure, les métiers de la vente, la mécanique automobile, le commerce, l'informatique, l'éducation à la petite enfance, la cuisine, la menuiserie, la pharmacie et les fleurs sont les métiers les plus prisés par les adolescents.

En matière de diffusion de documentation, l'Orosp a prêté 1909 exemplaires de dossiers d'information décrivant de façon approfondie une profession. «Les thèmes les plus prisés sont cette année les métiers de la santé et du secteur social, de l'hôtellerie et du commerce, de l'éducation, les métiers artistiques ainsi que ceux ayant trait aux techniques de recherche d'emploi et d'élaboration de curriculum vitae», a constaté l'Orosp en tenant une statistique. Les classes de 8e de la région ont aussi eu droit à des séances d'information. Dans les locaux de l'Orosp, 274 élèves ont assisté à la présentation de professions ayant trait tant au droit qu'aux professions de la santé, en passant par le commerce, le journalisme ou l'éducation.

Des visites d'information dans les écoles supérieures et dans certaines entreprises ont aussi été organisées. Ce sont 627 élèves de 8e provenant du Locle et de La Chaux-de-Fonds qui les ont suivies. /DAD

Votre publicité ici avec IMPACT_medias