Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Une taxe d'exemption controversée

Un habitant gagne son recours contre les 250 francs exigés pour 2013 et relatifs au service actif de sapeur-pompier. Il regrette que la commune ne rembourse pas les personnes concernées.

20 mai 2015, 00:01
data_art_9132267.jpg

Il semblerait que le dossier relatif à la taxe d'exemption du service actif de sapeur-pompier ne soit pas tout à fait clos à Val-de-Ruz. Du moins, aux yeux d'un habitant* qui a eu du mal à avaler la facture de 250 francs envoyée à sa fille en février 2014 pour l'année 2013.

Consterné, il a décidé de représenter sa progéniture, et a déposé en juillet dernier un recours auprès du Département de sécurité et justice. Une démarche concluante: en début d'année, le service cantonal a admis le recours, estimant qu'il manquait une base légale.

Conditions d'exemption non applicables

Cette taxe d'exemption de 250 francs découlait du règlement de défense incendie accepté par le Conseil général de Val-de-Ruz le 17 février 2014. Considéré comme trop élevé par bon nombre de Vaudruziens, ce montant a par ailleurs motivé le référendum qui a suivi (lire encadré). Selon le père de famille, "les conditions...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias