Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Double révérence à Mahmoud Darwich

Deux spectacles présentent cette semaine à Cernier la vibrante poésie de l'auteur palestinien. Décédé en 2008, il était une figure littéraire majeure du monde arabe.

10 juil. 2012, 00:01
data_art_6204426.jpg

Tandis que les uns et les autres lançaient pierres et obus en Palestine, Mahmoud Darwich (1941-2008) lançait des mots. Ils creusaient des tranchées et des cicatrices, lui préparait l'espoir et les pansements. Comme tous les poètes, Mahmoud Darwich était surtout médecin. Médecin d'un peuple assis sur une terre espérant chaque matin voir se lever un soleil pacifié. De ce berceau historique, de ce corps souffrant du Proche-Orient, Mahmoud Darwich était l'un des coeurs.

Un coeur poétique et politique, qui malgré le récent décès de l'écrivain, bat encore puisque les compagnies Brozzoni (Annecy) et Mezza-Luna (Lausanne) s'apprêtent à faire revivre les textes de celui qu'on a appelé le "poète de la résistance palestinienne". Dans le cadre du festival Poésie en arrosoir à Cernier, la compagnie française présente dès ce soir "Quand m'embrasseras-tu?" tandis que la compagnie vaudoise proposera "Le lanceur de dés au dernier soir sur cette terre" dès dimanche.

Deux...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias