Une nouvelle archéologue cantonale nommée

Sonia Wütrich est la nouvelle archéologue cantonale. Elle succède à Beat Arnold, parti en retraite. La protection du patrimoine neuchâtelois se réorganise également.

21 août 2012, 13:52
Sonia Wütrich, nouvelle archéologue cantonale.

A la suite du départ à la retraite de M. Béat Arnold, archéologue cantonal, à fin juin 2012, le Conseil d'Etat a nommé Sonia Wüthrich pour lui succéder. Elle a d'ores et déjà pris ses nouvelles fonctions.

Entrée au sein de l'Office et musée d'archéologie de Neuchâtel en mars 1995, Sonia Wüthrich, 46 ans, titulaire d'une licence en lettres de l'Université de Lausanne, a d'abord travaillé en tant qu'archéologue cheffe de chantier, puis dès octobre 2004 comme archéologue chargée de projets. En juillet 2010, elle a pris les fonctions d'adjointe à l'archéologue cantonal. 

Les recherches documentaires concernant l'ensemble des stations lacustres neuchâteloises en vue de l'inscription des Palafittes au patrimoine mondial de l'UNESCO, ainsi que la gestion de la carte archéologique cantonale (recensement systématique des vestiges archéologiques) ont été, entre autres, d'excellents outils lui permettant aujourd'hui de bénéficier d'une vision globale du patrimoine enfoui cantonal.

 

Nouvel Office du patrimoine et de l'archéologie du canton de Neuchâtel (OPAN)

En outre, le Département de l'éducation, de la culture et des sports (DECS) a décidé de réorganiser les offices en charge de la protection et de la conservation du patrimoine archéologique et du patrimoine bâti pour créer au 1er juillet 2012 un nouvel Office du patrimoine et de l'archéologie du canton de Neuchâtel (OPAN).

Ce regroupement renforce le pôle patrimonial du canton dans une approche pluridisciplinaire, tant au niveau scientifique que culturel. Elle consolide les actions dans le domaine de la recherche comme dans celui de la mise en valeur de nos trésors patrimoniaux, notamment les sites UNESCO. 

Le nouvel Office du patrimoine et de l'archéologie a été placé sous la direction administrative de Jacques Bujard, conservateur cantonal. Il est divisé en trois sections: la conservation du patrimoine, conduite par Jacques Bujard, l'archéologie, dirigée par Sonia Wüthrich, et le Laténium, qui poursuit sa belle évolution entre les mains de Marc-Antoine Kaeser.