Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Une législature de 6 ou 8 ans à Neuchâtel, moins de députés: les pistes du directeur de la CNCI

Le directeur de la Chambre neuchâteloise du commerce et de l'industrie lance des pistes pour réformer les institutions neuchâteloises. Parmi celles-ci, moins de députés, une élection du Conseil d'Etat par le parlement ou une législature plus longue.

04 août 2014, 18:26
115 députés au Grand Conseil neuchâtelois, c'est trop, estime le directeur de la Chambre du commerce et de l'industrie.

C'est dans le dernier numéro du journal "Repères" que Florian Németi fait part de cette réflexion, entamée par le CNCI il y a déjà quelques années. Mais la démission d'Yvan Perrin l'a incité à les partager plus largement. «Ce qui nous pose problème, c’est que depuis plusieurs années, la situation économique du canton est bonne, voire très bonne, alors que le marasme financier de l’Etat persiste».

L’instabilité qui règne depuis quelques années au gouvernement est aussi un signe qu’il faut changer quelque chose aux institutions. Mais pour retrouver une stabilité, il faut du temps. Or, la seule manière de pouvoir mener à bien des projets à long terme, «c’est d’avoir une sorte de garantie de longévité". Et de prendre en exemple l’élection du Conseil fédéral par l’Assemblée nationale pour plaider une élection du Conseil d'Etat par le Parlement.

Union sacrée des partis avant tout

Mais il faudrait, préalable obligatoire, que les partis gouvernementaux se mettent d’accord sur un socle commun, une vision d’avenir partagée. Un «programme d’union sacrée», dit Florian Németi. Pour qui un tel programme interpartis pourrait aussi être concrétisé par un gouvernement élu par le peuple, mais alors pour un mandat plus long, de 6 à 8 ans. Avec un nombre réduit de députés, qui pourraient être épaulés par des assistants parlementaires.

L’objectif de la CNCI ne consiste pas à porter seule ces réflexions, ni à les réaliser elle-même:«Nous souhaitons les partager avec les instances politiques». Sondés, quelques députés jugent le débat intéressant. Seule l’élection du Conseil d’Etat par le Grand Conseil ne semble pas avoir leur faveur.

Un sujet développé dans "L'Express" et "L'Impartial" de demain mardi.

 

Votre publicité ici avec IMPACT_medias