Un opposant au Transrun a été sanctionné par Nicati

Un député PLR a perdu son poste d'administrateur à cause de son vote anti-Transrun.

11 août 2012, 13:14
00591454

Claude Nicati aurait la dent dure contre les opposants au Transrun. Le député libéral radical Yvan Botteron a perdu son siège au conseil d’administration de la compagnie des Chemins de fer du Jura (CJ) à cause de son vote du 26 juin contre le projet soutenu par le Conseil d'Etat, indique la RTS.

Contacté par nos soins, le conseiller d'Etat en charge de la Gestion du territoire juge la position de l'élu contre le RER "incompatible" avec son mandat au conseil d'administration des CJ, où il siège depuis 2009. "Monsieur Botteron est mandaté pour représenter le Conseil d'Etat. Or nous défendons un développement des transports publics. De plus, le Transrun aura un impact sur les transports publics jurassiens."

Claude Nicati, "appliquant un arrêté du Conseil d'Etat", a mis fin avec effet immédiat au mandat de son collègue de parti, par un courrier daté du 5 juillet dernier, un an avant son échéance. 
 
Le conseiller d'Etat dément avoir exercé des pressions sur le député. Il reconnaît toutefois être intervenu auprès lui avant le vote final  pour attirer son attention sur l’incompatibilité entre son vote et son mandat.
 
 Yvan Botteron, épaulé par son collègue de parti Philippe Bauer, prépare une interpellation au Grand Conseil, pour dénoncer un "abus d'autorité" de la part de Claude Nicati.