Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés 10

Un nouvel homme fort à la tête de la microtechnique neuchâteloise

Christian Enz a succédé à Nico de Rooij à la direction de l'Institut de microtechnique de l'EPFL. Il amène avec lui un dixième laboratoire à Neuchâtel. De bon augure pour Microcity.

13 févr. 2013, 00:01
data_art_6803995.jpg

Et de dix! L'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) continue de développer ses activités à Neuchâtel: pour l'ouverture de Microcity, à la rentrée scolaire, l'Institut de microtechnique (IMT) y comptera dix laboratoires. L'un des derniers arrivants n'est autre que son nouveau directeur, Christian Enz, qui a succédé au 1er janvier à Nico de Rooij. Mais attention: le professeur néerlandais, infatigable bâtisseur de la microtechnique neuchâteloise - il y aura consacré trente ans de carrière - ne part pas en retraite. Il se consacrera désormais à son laboratoire, le Samlab. Les deux hommes se confient.

L'EPFL est désormais solidement implantée à Neuchâtel: plus de 200 personnes, professeurs, chercheurs et collaborateurs, y travaillent déjà. Sur ses deux sites de Lausanne et de Neuchâtel, l'IMT compte en tout environ 550 employés.

"La croissance se fait désormais à Neuchâtel, c'est ici qu'il y a le plus d'opportunités, grâce à Microcity, qui est une étape...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias