Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Un fidèle part en retraite

23 janv. 2009, 04:15

Une figure de la vie militaire neuchâteloise va mettre un terme à sa carrière. A fin juin, le colonel Claude Gaberel quittera ses fonctions pour jouir d'une retraite bien méritée. Il a passé 35 années au service de l'Etat de Neuchâtel, dont plus de 30 à la tête du Service de la sécurité civile et militaire. Durant cette période, il a connu cinq conseillers et conseillères d'Etat.

Parmi les nombreux points forts de son parcours, Claude Gaberel a notamment dirigé l'état-major de conduite cantonal lors de l'ouragan Lothar en décembre 1999. Il a aussi assuré la vice-présidence de l'état-major de sécurité intercantonal dans le cadre d'Expo.02 avec la mission d'organiser et de coordonner la structure sanitaire.

Claude Gaberel est entré au sein de l'administration cantonale neuchâteloise en février 1974 en qualité d'adjoint du commandant du 8e arrondissement militaire au Département militaire cantonal. Il est devenu, quatre ans plus tard, commandant et chef du Service cantonal de la défense au sein du département militaire cantonal, rebaptisé en 1999 Service des affaires militaires.

Les réformes de structures, il connaît. Une nouvelle réorganisation est intervenue en 2001. Le Service des affaires militaires et le Service de la protection civile et du feu ont fusionné pour devenir le Service de la sécurité civile et militaire. Enfin, au 1er janvier 2008, les établissements et installations militaires de Colombier ont intégré ce service dans le cadre de la réorganisation de l'Armée XXI. Depuis 1981, Claude Gaberel préside aussi le Bureau permanent de l'organisation catastrophe (Orcan) avec pour mission de mettre en place des structures d'intervention rapides et efficaces en cas de situation d'urgence. De plus, il a participé à de nombreuses activités sur le plan fédéral. /comm-dad

Votre publicité ici avec IMPACT_medias