Stéphane Besle soulagé après sa mise à l'écart

Ecarté avant-hier du contingent de Neuchâtel Xamax, l'ex-capitaine de Neuchâtel Xamax Stéphane Besle s'est confié au quotiden «France Soir». Après le stress des derniers mois, il dit être soulagé depuis qu'il sait qu'il va quitter le club.
06 janv. 2012, 12:46
Stéphane Besle s'est confié au quotidien France Soir après sa mise sur la touche par Neuchâtel Xamax.

Le défenseur français des rouge et noir, «viré» alors qu'il venait demander des explications sur le non-paiement des salaires au vice-président de Neuchâtel Xamax Islam Satujev, dit accepter la décision, qu'il juge toutefois «incompréhensible». «C'est Chagaev le patron et on est habitués à sa personnalité» souligne-t-il dans l'édition d'aujourd'hui du quotidien français diffusé sur internet.

Stéphane Besle confie avoir vécu des situations «particulières», en tant que capitaine, sans donner de détails. «Ces derniers mois, je ne dormais plus. Depuis que je sais que je vais partir, je suis soulagé. Je dors bien», observe-t-il.

A la question d'une possible cession de Neuchâtel Xamax par Bulat Chagaev, Stéphane Besle estime que le boss tchétchène «ne lâchera jamais». «Il est téméraire, et partir, selon lui, serait reconnaître qu'il a eu tort. Il ne partira pas.»

Quant à son avenir, le footballeur relève qu'il est «ouvert à toutes les propositions», mais avoue qu'il serait tenté par un retour dans son ancien club de Lens.