Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Sortie de route d'Union

La formation neuchâteloise a concédé un revers cruel et lourd de conséquences face à Meyrin. Les play-off s'éloignent dangereusement... Meyrin est arrivé juste à l'heure à la Riveraine, mais c'est Union Neuchâtel qui a effectué une sortie de route. Au terme d'une partie diablement importante, les Neuchâtelois ont perdu les pédales et deux points précieux. Au plus grand désespoir de Jon Ferguson, qui n'a toujours pas fêté le moindre succès avec sa nouvelle équipe. Et la défaite face aux Genevois est certainement la plus dure à avaler.

19 févr. 2006, 12:00

Longtemps, les Unionistes ont semblé maîtriser leur sujet et capables de remporter l'enjeu. Surtout grâce à un excellent début de match. Le tout en profitant de quelques circonstances favorables. Longtemps bloqués dans les bouchons entre Genève et Lausanne, les visiteurs lémaniques sont arrivés avec à peine 45 minutes d'avance à la Riveraine. A peine le temps de s'échauffer, le match commençait déjà.

Une certaine maîtrise du jeu

La mise en route des Genevois fut bien pénible. Union Neuchâtel prit d'emblée les choses en main avec un cinglant 13-2. Les Lémaniques se réveillaient tout de même après trois minutes de jeu et rétablirent la situation (13-5 à 13-12 en quatre minutes). La rencontre démarra alors réellement.

Avec Craig à la manoeuvre et Vincent sous la raquette, les Unionistes menèrent au score durant 35 minutes. Mais pas avec une immense marge de manoeuvre. Huit points à la mi-temps, tout autant avant le dernier quart-temps. De quoi voir venir, mais sans s'endormir...

«Une défaite cruelle»

Plus agressifs à l'entame du dernier quart temps, les banlieusards genevois firent perdre pied à leurs rivaux. En quelques instants, le match bascula. Il tourna définitivement à l'avantage des visiteurs dans le «money time». Des instants cruciaux mal négociés par Union Neuchâtel. De quoi enrager...

«C'est une défaite cruelle, déplorait Jon Ferguson. Nous avons bien maîtrisé la situation durant 35 minutes et puis nous perdons à cause de deux ou trois mauvaises décisions dans les moments importants. La pression exercée par Meyrin nous a fait quelque peu perdre la tête. C'est vraiment dommage car c'était un match clé dans la lutte pour les play-off.»

Et il sera difficile de corriger le tir d'ici la fin du tour qualificatif... / JCE

UNION NEUCHÂTEL - MEYRIN 73-75 (25-20 20-17 16-16 12-22) Riveraine: 250 spectateurs. Arbitres: MM. Clivaz et Michealides. Union Neuchâtel: Vincent (15), Pletnev (10), Engel (3), Vassel (15), Craig (24); Keucheyan, Sainte-Rose (2), Hett (4), Friche, Louissaint. Meyrin: Eason (15), Mafuta (5), Tahane (2), Scott (25), Khoumssi (5); Alao (13), Alexander (10). Notes: le match débute à l?heure malgré l?arrivée tardive de Meyrin (19h45). Meyrin joue sans Amunugama (blessé). Au tableau: 5e: 13-5; 10e: 25-20; 15e: 35-30; 20e: 45-37; 25e: 50-48; 30e: 61-53; 35e: 66-62.
Votre publicité ici avec IMPACT_medias