Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Schaffner gagne, Röthlin décevant

25 mai 2010, 10:48

Le Grand Prix de Berne a enregistré un nouveau record de participation avec 25 521 coureurs. Samedi, dans la course de 4,7 km, le Jurassien Jérôme Schaffner (FSG Bassecourt) a créé la surprise en s'imposant devant le recordman de Suisse du 10 000 m et du 3000 m steeple Christian Belz, sextuple vainqueur et qualifié pour Barcelone sur 10 000 mètres.

«Je suis fier de succéder à Viktor Röthlin, Christian Belz ou Philipp Bandi au palmarès de la course. Ce d'autant plus que j'étais encore fatigué de ma course de mercredi (réd: un 5000 m en Allemagne) et du voyage. Je me trouve à la fin de mes études avec un planning surchargé. Cette victoire est d'autant plus réjouissante et prouve que j'ai les capacités pour réaliser un bon chrono sur 5000 m», s'est exclamé l'étudiant en Economie de gestion à Neuchâtel.

Déception pour Röthlin

Hier, Viktor Röthlin (photo Keystone) a connu une sévère déception en se classant 12e du «vrai» Grand Prix de Berne, remporté par le Kényan Daniel Chebii. Il n'est pas sûr de participer au marathon des Européens de Barcelone le 1er août.

Ce Grand Prix sur 10 miles (16,09 km) constituait pour Röthlin le test de vérité, lui qui n'avait disputé que trois courses en un an et demi pour cause d'ennuis de santé à répétition. Le résultat est médiocre.

En 51'05'', le vice-champion d'Europe en titre du marathon est resté à plus de 2'30'' de son meilleur temps (48'32) établi en 2006, soit son plus mauvais résultat sur cette épreuve où il compte quatre podiums.

Sous le coup de l'émotion, abattu et déçu, l'Obwaldien de 35 ans a préféré reporter sa décision quant à sa participation aux Européens. Avant la course, il avait affirmé que ses tests d'entraînements étaient au niveau de ceux d'avant les Mondiaux d'Osaka en 2007, où il avait décroché le bronze.

Röthlin est parti vite, aspiré par les meilleurs, avant de connaître la crise. «Après 5 km, mes jambes étaient lourdes comme le plomb. Je n'ai jamais pu mettre la sixième vitesse, pas même la cinquième.» Les changements de rythme ont mis l'athlète de Sempach en difficulté. «En dessous de 3' par kilomètre, je suis vulnérable», dit-il.

Dixième ce printemps pour son retour aussi bien à Chiètres qu'à Lucerne, Röthlin comptait sur ce Grand Prix pour se refaire une santé. Il va poursuivre son entraînement à Saint-Moritz avant de se décider pour ou contre Barcelone. Le marathon de New York, en novembre, pourrait constituer une alternative en lui laissant du temps pour retrouver la forme.

Le Kényan Daniel Chebii s'est imposé en 48'52, dans la chaleur, devant l'Ukrainien Vasyl Matviychuk (49'12) et l'Erythréen Simon Tesfay (49'22). Le champion de Suisse du marathon, le Valaisan Tarcis Ançay, s'est classé 15e (51'48). Chez les dames, la Bernoise Maya Neuenschwander, qualifiée pour le marathon des Européens, a pris une prometteuse troisième place en 58'10. La victoire est revenue à la Hongroise Aniko Kalovics (56'02). /si-ptu-comm

Votre publicité ici avec IMPACT_medias