Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

S'activer pour toucher de l'argent?

Neuchâtel pourrait conditionner l'octroi des aides financières à des travaux d'intérêt général. D'autres cantons le font. La mesure est critiquée.

28 janv. 2015, 00:01
data_art_8791918.jpg

"Chaque mois, une vingtaine de personnes effectuent des travaux dans nos forêts, nettoient des places de jeux et de sports ou sont affectées au tri des déchets. Il s'agit d'un programme obligatoire qui nous permet de mesurer la motivation de chacun." Markus Steiner, chef du service de l'intégration professionnelle de Winterthour, considère le programme "Passage" comme un modèle de réussite.

Depuis 2001, cette commune est la première de Suisse à obliger les bénéficiaires de l'aide sociale à effectuer des travaux d'intérêt général durant un mois, s'ils souhaitent recevoir un soutien financier. Une politique qui inspire sérieusement le canton de Neuchâtel. "Près de 80% des participants acceptent très bien cette occupation obligatoire" , précise Markus Steiner. "Souvent, ils n'ont pas eu de contact avec le monde du travail depuis longtemps et sont très heureux de retrouver une structure journalière."

"Stop au farniente"

Martin Gfeller, chef du service social de Winterthour, poursuit:...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias