Richard-Emmanuel Eastes ne sera plus le recteur de la HEP-Bejune à la rentrée 2015

Le Comité stratégique de la HEP-Bejune et le recteur de l'établissement, Richard-Emmanuel Eastes, ont décidé d'un commun accord de mettre un terme à leur collaboration pour la fin de l'année académique 2014-2015.

02 avr. 2015, 11:45
Le nouveau recteur Richard-Emmanuel Eastes.

Il est en place depuis huit mois et son départ est annoncé pour la fin de cette année académique. "Le Comité stratégique de la HEP-Bejune et le recteur de l'établissement, Richard-Emmanuel Eastes, ont décidé d’un commun accord de mettre un terme à leur collaboration", peut-on lire dans un communiqué de la Haute école pédagogique intercantonale de Berne, Jura et Neuchâtel.

Le philosophe, pédagogue et chimiste avait été engagé pour un mandat renouvelable de quatre ans. La raison du divorce? "L'ambition de positionner la HEP au-delà de l’horizon 2020 et de développer une vision prospective ne rencontre pas aujourd'hui les conditions propices à sa mise en oeuvre. L'institution a besoin d'être davantage stabilisée dans son fonctionnement. Dès lors, l'action qu’il est nécessaire de mener aujourd’hui à la HEP-Bejune ne permet pas à M. Richard-Emmanuel Eastes de réaliser, à brève échéance, le projet qu’il envisageait de développer", écrit l'institution.

Le recteur poursuivra son activité jusqu'au 31 juillet. "Les semaines à venir seront consacrées à mettre en place un intérim et à repréciser le profil du poste à mettre au concours."