Refuser 200 inscriptions: le directeur du Conservatoire de musique neuchâtelois veut trouver une autre solution

Le Conseil d'Etat demande au Conservatoire de musique neuchâtelois de refuser 200 nouvelles inscriptions pour la prochaine rentrée, afin d'économiser 1,2 millions de francs en 2016. Le directeur veut trouver d'autres solutions.
25 août 2015, 16:08
30.06.15 Conservatoire de musique, remise de diplômes

Les dirigeants du Conservatoire neuchâtelois l'ont appris mardi, le matin même de la cérémonie de clôture de l'institution: le conseil d'Etat lui demande de refuser 200 des 400 nouvelles inscriptions, l'objectif étant de supprimer sept postes (à 100%) d'enseignants. But: économiser 1,2 millions de francs en 2016, selon Canal Alpha.

Réaction du directeur du conservatoire, Sylvain Jaccard: "Pour l'instant, c'est un rejet viscéral, ça ressemble à un premier pas vers une logique de démantèlement culturel. Le canton mérite mieux que ça, la réflexion doit être plus globale et intégrer la dynamique, notamment financière, des retombées de la culture". 

Concrètement, si 200 inscriptions doivent être refusées, lesquelles? En fonction de la date d'inscription, de l'instrument pratiqué? "Je ne veux pas y penser, mais si vraiment le gouvernement nous impose cette mesure, il n'est pas exclu qu'on lui demande aussi de nous imposer le principe de sélection des inscrits. Mais encore une fois, nous allons tout faire pour renégocier, ne serait-ce qu'un échelonnement dans le temps de la réduction prévue de ces 200 places", explique Sylvain Jaccard.

L'article complet est à découvrir dans nos éditions payantes de vendredi.