«Quand les voyageuses...»

02 mai 2009, 10:34

Refaisons nos bagages avec ces femmes voyageuses intrépides! Françoise Lapeyre, dans un récit fluide et documenté, nous entraîne à la suite de leurs périples sur les cinq continents. Dans ses ouvrages précédents déjà, elle nous racontait la vision du monde des voyageuses des siècles passés.

Elles sont prêtes à défendre de toutes leurs forces cette liberté ravie aux convenances du temps: elles croisent sur leur chemin la réalité de l'esclavage, et sont rattrapées par ces a priori qu'elles fuyaient. Elles les approuvent souvent, les condamnent parfois, ou s'en font une raison, l'anglaise aristocrate convaincue du bien fondé des harems, les voyageuses aux colonies fascinées, étonnées, presque ravies par les troublants mystères des tropiques, des sensations de voyage à faire partager au retour…

Mais celles, aussi, qui s'engagent dans la fondation de communautés d'esclaves libres - ou aident à leur capture. Toute la diversité des regards portés par les femmes sur la condition d'esclave, dans la réalité et dans l'imaginaire.

«Quand les voyageuses découvraient l'esclavage»
Françoise Lapeyre
Ed. Payot
272 pages