Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Première mesure de précaution: prendre avec des pincettes les menaces de fléaux

30 nov. 2009, 11:40

C'est arrivé dans la nuit du 2 au 3 juillet 2008. Le groupe GE (pour Guerre Electronique) 3 des Forces aériennes de l'armée suisse était attaqué durant un exercice de bivouac dans un bois situé dans la région d'Ossingen (ZH). Au petit matin, un quart des solides gaillards pressentis pour sauver le monde gisaient à terre, terrassés par une armada de vampires assoiffés de sang. Bien que formellement identifiés par la maréchaussée, les agresseurs venus de chez nous n'ont jamais été interpellés et sucent toujours.

Plus grave. Parmi les sans-papiers qui se sont glissés en Suisse, on a découvert récemment une loutre d'Asie infiltrée par un irresponsable qui sera jeté aux crocodiles du lac de Neuchâtel pour avoir enfreint la loi sur les étrangers. Dominante et «pas pareille», la loutre aux yeux bridés ne pourra pas être intégrée parmi ses cousines européennes, elle sera écartée et peut-être bien abattue après avoir transpiré sous les flashs des médias, les amis des animaux. Une longue amitié qui date des premiers clichés du monstre du Loch Ness. Et c'est vrai que pour le lecteur, une loutre asiatique aux petits yeux sournois, c'est quand même plus excitant que la grippe HN1 - le fléau que les labos nous ont envoyé pour nous punir de nos doutes envers leurs pouvoirs surnaturels - et dont finalement tout le monde se fout ou presque. En bonne logique. Depuis qu'on sait que l'apocalypse est pour 2012, faut vraiment être piqué pour se faire vacciner trois ans avant la fin du monde!

Votre publicité ici avec IMPACT_medias