Réservé aux abonnés

Pourquoi le FC Portalban attire les footballeurs neuchâtelois

Quelque peu en marge du football de son canton, le FC Portalban, club fribourgeois de première ligue, "profite" de sa proximité avec Neuchâtel pour recruter et titiller ses "grands frères" condescendants que sont Guin, Fribourg ou Bulle.
09 oct. 2017, 16:27 / Màj. le 09 oct. 2017 à 17:55
A l’image de Ricardo Da Costa (qui échappe ici au Xamaxien Thibault Corbaz), Portalban peut compter sur un apport massif de joueurs neuchâtelois. Ils sont majoritaires dans le contingent de Pierre-Alain Schenevey.

Quinze joueurs sur les 22 que compte le contingent. A cette jolie troupe, il convient d’ajouter l’entraîneur et le coach. Si la langue est la même à Portalban qu’à Neuchâtel, l’accent au sein du club fribourgeois néo-promu en première ligue fleure bon le nord du lac. Une anomalie? Une course à l’argent, moins rare dans le football d’en face que chez nous?

Rien de tout cela. Mais il ne fait aucun doute que le FC Portalban est une enclave neuchâteloise, dans une enclave fribourgeoise du canton de Va...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois