Point de vue de Jacques-André Tschoumy: «Gérer la diversité à l’école»

Jacques-André Tschoumy, en tant qu’ancien directeur, revient sur les 50 ans de l’Institut de recherche en éducation, installé à Neuchâtel. Comme d’autres personnalités locales, nous l’invitons à s’exprimer régulièrement sur des sujets d’actualité.
09 oct. 2019, 16:00
A Neuchâtel, l'Institut de recherche et de documentation pédagogique fête ses 50 ans.

Cuisine de maman ou cuisines du monde? Histoire régionale ou internationale? Géographie locale ou planétaire? Langues d’ici ou d’ailleurs? Jeunesse ou économie? Sous le titre «Gérer la diversité à l’école», telles furent quelques-unes des questions posées en septembre par l’IRDP, Institut de recherche en éducation installé à Neuchâtel, à l’occasion de ses 50 ans au service de l’Espace éducatif romand.

Nous nous souvenons tous d’enseignants qui cherchaient à ouvrir les fenêtres sur le monde, et d’autres, au contraire, qui cherchaient à enraciner le jeune enfant dans son terroir. Venus d’ailleurs, les migrants ont besoin d’outils qui les ancrent dans leur pays d’accueil. On leur enseigne donc la langue locale, langue indispensable à leur intégration. Mais en même temps, toutes les écoles d’ici sont traversées par des cultures et langues venues d’ailleurs.

Cuisine de maman ou cuisines du monde? Les deux, mon capitaine!

Aussi, la journée d’étude de l’IRDP s’est-elle conclue sur cette nécessité de joindre l’ici et l’ailleurs, le dedans et le dehors, le local et l’interculturel, le national et l’international. Les ateliers pédagogiques ont ajouté à cette évidence une modernité pour nos sociétés, celle d’une fécondation mutuelle. Divers travaux de chercheurs suisses et européens explorent aujourd’hui des scénarios éducatifs de nature à renforcer ce lien nécessaire de la diversité et de l’ancrage.

Sous la direction ambitieuse de Mme Viridiana Marc, le 50e anniversaire de l’Institut a ainsi offert aux systèmes éducatifs de Suisse romande une approche combinée. Cuisine de maman ou cuisines du monde? Les deux, mon capitaine!