Votre publicité ici avec IMPACT_medias

PMI volera désormais de ses propres ailes

Altria confirme son intention de scinder ses activités de tabac hors des Etats-Unis, à savoir Philip Morris International (PMI). Le groupe américain ne fournira pas le détail des conséquences de l'opération, notamment en Suisse, avant janvier. La scission prévue de PMI marque une nouvelle étape de la restructuration du groupe, qui a déjà donné en mars son indépendance à Kraft Foods, sa branche d'alimentation. La décision de principe, évoquée déjà ce printemps, a été arrêtée mercredi à New York par le conseil d'administration d'Altria.

31 août 2007, 12:00

Selon les observateurs, PMI passe pour offrir des perspectives de croissance supérieures à celles de Philip Morris USA, notamment grâce à sa présence dans les pays émergents. Aux Etats-Unis, la consommation de cigarettes diminue régulièrement depuis 1981.

Altria espère finaliser la scission lors de la réunion de son conseil d'administration du 30 janvier prochain. L'opération dépendra de l'approbation du fisc et d'autres facteurs, selon le communiqué du groupe américain.

La scission de PMI affectera le siège de cette entité à Lausanne, dont les effectifs sont en cours de réduction de 1500 à 1200 personnes d'ici fin 2008, selon une annonce survenue en février. Celui-ci devrait alors passer d'un statut régional (Europe, Moyen-Orient et Afrique) à un statut principal.

En Suisse, PMI compte également une importante implantation à Neuchâtel. La société y investit actuellement 110 millions de francs dans la construction d'un centre de recherche, situé à côté de la fabrique de cigarettes. Le nouveau bâtiment doit accueillir plus de 500 employés d'ici le printemps 2008. / ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias