Réservé aux abonnés

Plongée dans 20 ans de féminicides dans le canton de Neuchâtel

Parmi la vingtaine de meurtres ou assassinats dont nous avons pu retrouver la trace dans le canton de Neuchâtel depuis 2001, l’écrasante majorité des victimes sont des femmes. Tous les auteurs sont des hommes.
28 avr. 2021, 12:18
Dans la majorité des féminicides dont nous avons retrouvé la trace, c'est le conjoint ou ex-conjoint qui tue, car il n'accepte pas la séparation.

Le meurtre, jeudi 22 avril, d’une mère de famille de Peseux par son mari allonge encore la triste liste des féminicides perpétrés par un conjoint ou un ex-conjoint. Dans le canton de Neuchâtel, ce cas de figure représente l’écrasante majorité des homicides volontaires commis ces 20 dernières années.

A lire aussi: Peseux: un conflit conjugal à l’origine du meurtre

Depuis 2010, la police neuchâteloise répertorie dans ses statistiques annuelles détaillées, ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois