Votre publicité ici avec IMPACT_medias

«Place à l’imprévu», l’air du temps de Vicky Huguelet

Qu’il est bon de se laisser porter par le moment présent. Découvrez la chronique «Air du temps» de Vicky Huguelet.

09 oct. 2020, 05:30
AirDutemps-VickyHuguelet

C’était un mercredi. Il avait plu pendant une bonne partie de la journée, rendant ce jour de congé plus maussade que prévu. La jeune femme avait une furieuse envie de voir du monde. Surtout, elle avait un besoin viscéral de se laisser porter par l’instant présent.  

Elle se dirigea vers un de ses bars préférés. Dans son sac, elle avait un bouquin qu’elle se réjouissait de reprendre. En regardant par la fenêtre, elle sut qu’elle serait l’unique femme seule de l’établissement. Il est rare de voir une femme boire une bière sans compagnie. Elle n’avait pas d’explication à ce sujet. La peur d’être dérangée par des hommes avinés? De se voir coller une image de «mauvaise fille»?

En poussant la porte, elle aperçut un personnage incontournable de la ville. Le salua. La dame qui l’accompagnait se retourna, avec un immense sourire. C’était une amie d’enfance de la jeune femme! Elles ne s’étaient pas vues depuis des mois. Finalement, elle ne serait pas seule ce soir-là. Il n’y a pas de hasard.

A table, point de discussion sur le mauvais temps ou le vilain virus. Seulement un sincère et intime partage d’expériences de vie. D’autres amis les rejoignirent et ils refirent le monde, jusqu’à l’épuisement, accéléré par un redoutable breuvage bleuâtre. L’imprévu crée souvent les plus beaux souvenirs. Des moments volés aux injonctions de plannings remplis, soi-disant signaux d’une existence trépidante. 

Votre publicité ici avec IMPACT_medias