Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Philippe Perret a reçu mardi une proposition alibi du FCB

Le FC Bienne tente soudain de faire les yeux doux à son entraîneur.

06 déc. 2012, 00:01
data_art_6630907.jpg

Philippe Perret sera encore l'entraîneur du FC Bienne jusqu'à la fin de son contrat, en juin 2013. Il en a reçu la garantie mardi soir au cours d'une séance de crise dirigée par Thomas Grimm, délégué du conseil d'administration, et en présence de Stefan Freiburghaus, le directeur sportif qui se trouve à l'origine et au coeur du scandale.

"On va me laisser travailler tranquillement. Et je pourrai le faire comme il me plaira. C'est donc le statu quo", raconte le Neuchâtelois, rassuré au moins sur ce point. En d'autres termes, il continuera d'avoir toute latitude pour former son équipe comme bon lui semble, sans avoir à subir de pressions malsaines de la part de sa hiérarchie.

Cristian Miani et Ivo Zangger, les deux espoirs prêtés à Granges ces six derniers mois, se joindront bel et bien à l'équipe biennoise dès la reprise de l'entraînement, le 7 janvier. Et c'est Perret...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias