Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Pas de Tour pour Contador et Astana

14 févr. 2008, 12:00

L'équipe Astana ne sera pas retenue cette année dans le Tour de France et les autres courses d'ASO (Amaury Sport Organisation). Outre Alberto Contador, vainqueur du Tour 2007, cette éviction touche également l'Américain Levi Leipheimer, troisième l'an dernier, et l'Allemand Andreas Klöden.

ASO a expliqué avoir tenu compte «des dommages causés par cette équipe au Tour de France et au cyclisme, tant en 2006 qu'en 2007». «L'équipe Astana a trahi, l'an dernier, la confiance des organisateurs», a déclaré la société organisatrice. «Toutefois, ASO restera attentive aux efforts qu'Astana mettra en ?uvre pour vivre une saison 2008 sans affaires et sans soupçons, et pourra alors considérer son éventuelle candidature pour ses futures épreuves.»

Equipe financée par des capitaux kazakhs, Astana a été emportée l'an dernier par plusieurs affaires de dopage. La plus spectaculaire, qui a touché son leader kazakh Alexandre Vinokourov, a conduit au retrait de la formation durant le Tour de France. Le fait que plusieurs anciens membres de l'encadrement d'Astana soient toujours présents dans le staff actuel n'a pas plaidé pour Johann Bruyneel et les siens. L'avenir de cette formation anciennement basée à Neuchâtel semble plus que trouble. Contador pourrait même changer d'équipe afin de participer tout de même au Tour. Hier soir, les dirigeants de ce team ont manifesté leur incompréhension face à cette décision.

Pour Paris-Nice, prévu du 9 au 16 mars, ASO a retenu 20 formations. Aux 17 de l'élite (ProTour), après l'éviction d'Astana, elle a ajouté trois équipes du niveau Continental Pro (2e division), la française Agritubel, l'américaine Slipstream et la néerlandaise Skil. Cela concerne aussi la Flèche Wallonne, Liège-Bastogne-Liège et Paris-Roubaix.

Le sourire de Biver

Cette éviction d'Astana ne laisse pas insensible son ex-manager Marc Biver qui affiche un sourire de circonstances. «ASO a fait le travail que l'UCI aurait dû faire. Les organisateurs du Tour ont eu le courage de prendre des décisions», déclare le Luxembourgeois qui n'en a pas fini de se battre pour récupérer ses biens. / si-jce

Votre publicité ici avec IMPACT_medias