Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Où la guerre des boutons aura certainement lieu si Troie est au programme de 6e

19 nov. 2009, 10:53

Il ne vous jette plus à la tête le plateau de Risk lorsque votre maigre armée, au Moyen-Orient, envahit l'Europe du Sud d'où il vous snobait avec ses 20 régiments: il attend son heure.

Il ne ramène plus de timbres ProJu à la maison: et même si vous en refiliez les trois quarts à vos collègues en suppliant, vous n'avez plus de quoi affranchir vos propres lettres.

Il croit apercevoir un bouton sur son nez: vous lui rappelez l'existence d'un objet lisse et rond baptisé savon.

Il prend le tram avec des copains pour aller voir «2012»: vous n'osez plus lui proposer de l'emmener au «Petit Nicolas».

Il vous assène que c'est pas Champollion qui a découvert la pierre de Rosette: mince, vous lui aviez affirmé un an plus tôt au British Museum, en plantant vos coudes dans les côtes de hordes de Japonais hurlants, que si. (Vous lui avez aussi dit que dans le cheval de Troie, il y avait Achille. C'est grave?)

Et puis surtout, surtout, vous ne savez absolument pas quoi répondre quand il vous demande pourquoi il y a des barrières À L'ENTRéE des parkings payants.

«Les voitures ne prendraient pas de ticket sinon», rétorquez-vous d'abord.

- Mais elles ne pourraient pas sortir alors!

«Ben, heu, alors c'est pour éviter que deux voitures ne passent avec le même ticket».

- Et elles sortiraient comment?

«...???... Il y a sûrement une raison, attends...»

- Ha, t'as PAS de réponse, hein? C'est MOI qui ai raison!

L'échanger contre un plus petit, c'est permis?

Votre publicité ici avec IMPACT_medias